Lutter contre les pouvoirs Pas de page enfant Les pouvoirs Pas de page suivante

Nombre limite de pouvoirs

Les pouvoirs peuvent considérablement renforcer ou pénaliser un personnage ou un objet. Il n'est cependant pas possible de lui conférer une puissance illimitée en accumulant les sorts lancés sur une même cible.

En effet, chaque pouvoir occasionne une tension surnaturelle sur la cible, et lorsque cette tension devient trop importante, des effets pervers peuvent être ressentis.

Les pouvoirs psioniques

L'utilisation d'un pouvoir psionique nécessite une intense concentration de la part du psion. Par conséquent, un psion ne peut utiliser qu'un seul pouvoir psionique à la fois. S'il venait à en déclencher un nouveau, le précédent serait immédiatement annulé. Notez que la durée de certains pouvoirs est fixée à l'avance, et que dans ce cas le psion doit attendre la fin prévue de ce pouvoir avant d'être en mesure d'en utiliser un autre.

Les autres pouvoirs

Sources des pouvoirs

Outre les pouvoirs psioniques, un personnage ou un objet peuvent recevoir des pouvoirs de six origines différentes:

Seuil de pouvoir

Il faut compter séparément les sorts bénéfiques (c'est à dire ceux qui procurent un avantage à la cible) et les sorts maléfiques (c'est à dire ceux qui pénalisent la cible). Il existe un risque important lorsque la somme des niveaux de sorts (pas des niveaux de puissance) bénéfiques (ou maléfiques) dépassent un certain seuil, pour une des origines ci-dessus, ou si la somme des niveaux de sorts bénéfiques (ou maléfiques) pour toutes les origines ci-dessus dépasse le double de ce seuil. Il n'y a cependant aucun risque si la cible n'est visée que par un seul sort, quelque soit son niveau.

Seuls les sorts ayant une certaine durée doivent être pris en compte. Ceux qui ont un effet instantané, comme une boule de feu ou un sort de cicatrisation, ne sont pas comptabilisés.

Un objet a un seuil magique de 7. Il peut y avoir des effets pervers lorsqu'il est sous l'influence de sorts issus des pouvoirs magiques dont la somme des niveaux est égale à 8 ou plus, ou s'il est sous l'influence de 6 niveaux de pouvoirs magiques, 6 de pouvoirs divins et 6 d'alchimie. Par contre, un sort de niveau 9 ne pose aucun problème, à condition qu'il n'y en ai aucun autre.

De plus, le sort doit réellement affecté le personnage. S'il lui procure un avantage indirect, il ne doit pas être compté.

Un personnage possède un heaume magique, qui a une protection double de la normale à cause d'un sort permanent, et permet à son lanceur de lancer un sort de Compréhension des langues sur lui-même. Le sort de protection n'est pas compté dans la limite du personnage (puisqu'il s'applique directement à l'objet et non à son utilisateur), alors que le sort de compréhension des langues est compté.

La valeur du seuil dépend de sa nature :

Effets en cas de dépassement du seuil de pouvoirs bénéfiques

Lorsque les pouvoirs bénéfiques dépassent le seuil comme indiqué précédemment, les effets sont donnés par 1d5.

Effets en cas de dépassement du seuil de pouvoirs maléfiques

Lorsque les pouvoirs maléfiques dépassent le seuil comme indiqué précédemment, les effets sont donnés par 1d5.

Extension aux lieux

Si le MJ le désire, il peut étendre cette règle à un lieu. Il est cependant assez rare que des sorts visent un lieu dans son ensemble, en général la cible sera plutôt un mur, une porte, etc. Même si la cible est le lieu lui-même, il est généralement suffisamment grand pour accepter un grand nombre de niveaux de sorts.

Cependant, si le MJ estime qu'un lieu est la cible d'un trop grand nombre de sorts, ce qui risque de donner un déséquilibre pour son scénario ou sa campagne, il peut considérer que le seuil est atteint, est utiliser les règles ci-dessus pour ramener le total d'enchantement à un niveau raisonnable.

Lutter contre les pouvoirs Pas de page enfant Les pouvoirs Pas de page suivante